Le Trégor, entre terre et mer…

Où ? : le Trégor

Quand ? : Week-end de pâques 2016

Nombre de personne ? : 2 adultes

Kilométrage ? : 272 kms en Viano Marco Polo

 

Serge et Bernadette nous ont loué un Viano Marco Polo pour les conduire et les accompagner le temps d’un week-end de 3 jours dans la belle province du #Trégor qui comprend une petite partie du #Finistère et un petit bout des #Côtes d’Armor. Ils nous font partager leur escapade…

 

Nous avons choisi le week-end de Pâques pour un moment d’évasion : une location d’un fourgon aménagé. Pour un itinéraire au bord de la mer dans la région du Trégor, qui se prêtait parfaitement à l’enchantement.

Tout d’abord, l’accueil fût agréable avec Keltic Van puis place aux formalités et aux descriptions des fonctionnalités du fourgon aménagé Viano Marco Polo.

Direction la commune de Plourivo. Installation du pique-nique avec Barbecue. Le repas chaud et les rayons du soleil font presque oublier les faibles températures de fin Mars. Au départ de la Maison de l’estuaire nous débutons une randonnée dans la forêt de Penhouat le long de la rivière du Trieux. C’est une jolie boucle d’environ 8 kms qui suit une partie de la voie ferrée, surplombant la rivière et offrant des paysages variés entre terre et mer.

En fin de journée nous garons le fourgon aménagé Viano Marco Polo prés duTal sillon de Talbert  (dans la commune de l’Armor Pleubian). Le matin nous parcourons les 7 kms de cette curiosité géologique constituée de sable et de galets. Cette réserve naturelle, formée par les courants et les marées, abrite de nombreux oiseaux. La nuit sera fraîche et étoilée.La toile du fourgon Viano est suffisamment isolante pour maintenir un certain confort dans le véhicule durant toute la nuit en ce mois de Mars.

Le matin nous reprenons la route vers la commune de Tréguier qui dévoile ses maisons à colombages ainsi que son imposante cathédrale. Nous poursuivons au Nord vers la commune de Plougrescan pour visiter le gouffre de l’enfer. Sur ce site touristique la maison construite entre deux rochers nous donnera de belles photos.

Nous passerons la nuit sur le port de Locquirec à l’abri des bourrasques de vent. Cette station balnéaire nous offre la beauté et le calme de sa plage.

En suivant la côte par Plougasnou nous faisons halte à la pointe de #Barnenez sur la commune de Plouezoc’h.La mer est agitée et de fortes ondées viennent ponctuer notre randonnée. La photo prise au sommet d’un piton rocher témoigne de la beauté du site. Le chauffage stationnaire du fourgon Viano Marco Polo permet de déjeuner confortablement avec vue sur mer.

Avec ses 3 jours de virée, on peut dire que l’on s’est bien déconnecté de notre semaine de travail. Très appréciable de pouvoir parcourir la Bretagne dans ses moindres recoins avec la liberté d’un fourgon aménagé tel que le Viano Marco Polo.

Ce fourgon est consideré comme un véhicule de classe 1 : cela nous donne plus de possibilité d’accès. Ceci dit il a ses limites : il faut optimiser les affaires à emporter et bien s’organiser…mais quand on a l’âme d’un aventurier on est bien préparé !

Merci Keltic Van pour ce week-end d’évasion !

 

 

 

Finistère, territoire de l’extrême…

 

 Où ? Finistère en van aménagé

Quand ? 15 jours sur Août 2015

Nombre de personne ? un couple

Kilométrage ? 2400 kms

 

Vianney et sa compagne, tout droit venus de Rennes nous ont loué un van aménagé pour une période de 15 jours sur Août. Il nous raconte leurs impressions…

Rennais et amoureux fou de ma Bretagne, cette année j ‘ai souhaité revisité le Finistère que j’affectionne particulièrement en tentant une nouvelle expérience ; en KelticVan, et quel bonheur !… Aucun jour ne se ressemble plus ; un jour, un lieu …

Nous avons entamés notre périple par la pointe Finistérienne, sauvage et envoûtante où nous avons pu découvrir des panoramas à couper le souffle notamment la pointe de Penn hir à camaret sur mer que nous avons longés par la marche sur plusieurs kilomètres pour ainsi mieux contempler le mariage des falaises et de l’océan.

Le Sud Finistère, le Nord, le centre et encore le Sud, le Nord, la côte des légendes, la côte des sables, la côte de Cornouaille, le parc d’Armorique…Baladés par les vents d’Ouest, nous avons disséqué ce fascinant département et facilité surtout par ce mode d’hébergement nomade qui vous ouvre les portes de cette sensation unique qu’on appelle « #liberté ». 

Nous nous sommes régalés de balades côtières, de découvertes en tous genres, de villes ou de villages de charmes éparpillés ici et là sur tout le territoire, de petits festivals typiques et réjouissants, de marchés abondants de délicieux produits locaux, de baignades revigorantes et d’un brin de farniente sur les plages de sables blancs ou dans des criques dénichées aux hasards des sentiers.

Nos deux dernières journées, nous avons décidés de les passer sur Roscoff et ses abords, étape à ne pas manquer. La plage des Amiets sur Cléder, élue plus belle plage du Finistère Nord il y a quelques années vaut vraiment le détour.

De là, nous nous sommes octroyés une petite originalité ; une escapade sur  l‘Ile de Batz que nous avons découverte authentique et aux multiples décors maritimes. Trois petites heures de marche, sans avoir eu besoin de chausser les bottes de sept lieues nous ont été nécessaire pour contourner ce charmant petit bout de terre et ainsi faire le plein de grand air iodé avant de rejoindre notre cher compagnon d’aventure garé non loin d’une plage discrète.

Ce fut une expérience formidable ces vacances en fourgon aménagé. Nous sommes rentrés joyeux et ressourcés.

Le Finistère, c ‘est une terre de caractère, il faut plusieurs jours pour l’apprivoiser et la comprendre.

C’est une terre qui vous ébranle et qui vous « touche »

Une terre qui vous magnétise et vous ensorcèle,

Une terre qui vous tatoue le cœur…

Prochaines vacances ? Les Côtes d’Armor en  Bretagne, toujours et encore et parce qu’aucune région ne nous insuffle autant d’émotions!

Et en KelticVan c’est encore meilleur…

 

capnord

Mythique Cap Nord…

Où ? : Cap Nord

Quand ? : du 19 Mai au 30 Juin 2017

Nombre de personnes ? : un couple

Kilométrage ? : 13070 km

 

Albert et Janine ont réalisé leur rêve par ce voyage. Nous les remercions pour ces lignes écrites à leur retour, un récit qui peut être vous donnera l’envie aussi, du Cap Nord…

 

En 1980, nous dînons chez des amis qui reviennent d’un voyage au Cap Nord, réalisé en Renault 5 et avec une tente ! Ce jour-là naît en nous l’idée de nous rendre aussi au Cap Nord !

Nous attendrons 37 ans et l’âge de la retraite avant de concrétiser cette idée devenue objectif il y a quelques années.

C’est ainsi qu’aprés plusieurs contacts trés sympathiques avec la gérante de la societé Keltic Van de Plougonven et des essais de son van Volkswagen California Edition T5, nous optons pour ce mode de voyage, qui sera une grande première pour nous.

Le 19 Mai au matin, nous prenons possession du van. Il est fin prêt : parfaitement propre (intérieur et extérieur), équipé de toute les options, révision faite dans la semaine chez le concessionnaire, pneus neufs. Il est magnifique!

Après les dernières recommandations et explication de la gérante, toujours dans la bonne humeur, c’est parti pour 6 semaines d’aventure.

Nous quittons les Monts d’Arrée dans l’après-midi. Une première nuit de camping sauvage en Normandie et un passage à Paris dissipent nos dernières inquiétudes : le van est trés maniable, trés agréable à conduire et trés confortable autant pour la route que pour le couchage; nous avons parfaitement bien dormi dans le lit placé à l’étage dans le soufflet, qui, malgré sa largeur de 1.20 m, offre un trés bon confort.

C’est ainsi qu’en 42 jours nous avons parcouru 13070 km sur routes et 500 km à bord de 13 ferries ou bacs. Nous avons roulé de 0 à 800 km (3 fois) par jour pour une moyenne de 310 km par jour.

Nous avons passé 17 nuits en campings et 25 ailleurs (« camping sauvage »).

 

Nous avons traversé 13 pays ( Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, Suéde, Norvège, Finlande, Suède, Norvège, Finlande, Estonie, Lettonie, Littuanie, Pologne, Allemagne, Luxembourg et France ) et visité 9 capitales ( Copenhague, Oslo, Stockholm, Helsinki, Tallinn, Riga, Vilnius, Varsovie et Berlin ).

Nous avons passé le cercle polaire le dimanche 4 juin, latitude à partir de laquelle il n’y a plus de nuit, en été. Nous avons d’ailleurs à plusieurs reprises le soleil de minuit.

Durant les 3 semaines passées en Norvège, nous avons découvert des paysages fabuleux qui nous ont emerveillés. Et que dire des capitales visitées où nous avons souvent vu de belles choses.

Et…. nous avons atteint le mythique Nordkapp le dimanche 11 Juin 2017.

Nous conclurons en disant que la solution de voyager en van nous a donné pleinement satisfaction. Passe-partout du fait de ses dimensions réduites (ça passe dans les parkings urbains limités à 2.10 m de hauteur…), le van bénéficie aussi de péages moins chers qu’un camping-car, étant assimilé à une voiture. Par ailleurs, nous confirmons avoir toujours bien dormi d’un bon sommeil dans le lit placé à l’étage, dans le soufflet.

Enfin, ce mode de voyage procure un sentiment de liberté, en contact avec la nature : on se réveille le matin avec le chant des oiseaux, le bruissement d’un ruisseau ou celui du vent…

Nous sommes de retour dans le Finistère le 29 juin au soir, et le temps de décharger nos affaires et de faire un peu de ménage, c’est avec un pincement au coeur que nous rendons le van, sans encombres, à sa propriétaire, le lendemain.

Nous garderons un magnifique souvenir de ce périple et des images plein la tête.

 

 

 

 

 

ecosse

Sur les routes d’Écosse…

Où ? : Écosse
Quand ? : du 13 Février au 25 Février 2017
Nombre de personnes ? : 2
Kilomètrage ? : 3000 km

C’est en Écosse qu’Emeline et Anaïs ont choisi de faire une pause. Elle nous ont fait le plaisir de nous rédiger un petit article à leur retour où elle vous font part de leurs « coup de coeur » à vous tous qui rêvez aussi de liberté ! N’hésitez pas à leur laisser un petit commentaire !

 

Partir en Écosse, c’est avoir envie de grands paysages, de nature et d’espace.

Partir avec Keltic Van, c’est revenir à l’essentiel tout en assouvissant un désir de liberté. Voici deux de nos coup de cœur de ce périple de, tout juste, 3000 kms.

L‘ïle de Skye en hiver, ce sont des monts aux couleurs chaleureuses, de la brume à perte de vue et le gris de la mer, le tout sans les touristes ! Dans les terres, de nombreuses rencontres, quelques fois dans les « passing places » avec des voitures, mais surtout avec des moutons. Le tout sans les frayeurs de manoeuvres grâce à un wv California hypermaniable.

Nous poursuivons notre voyage en longeant le Loch Ness. Seules sur les rives de ce loch aussi splendide  qu’inquiétant, nous profitons de la chaleur du van pour scruter des flots en quête d’une légendaire apparition…Sans succès !

Revenir à la ville d’Edimbourg, c’est changer de décor, et découvrir une autre magie. Le temps d’une journée nous quittons le confort du van, garé sur un Park and Ride, pour profiter de la capitale sous la neige. Fidèle à son pays, Edimbourg est entourée de monts. La colline de Holyrood, petit bout des Highlands perdu dans la ville, domine Old Town et son château. De l’autre côté de Princess Garden, la nouvelle ville a des airs de petit village…Surprenant mélange des genres, mais c’est réussi !

3000 kms en van, au sortir du ferry à Plymouth, 3000 km de conduite à gauche, 5 kms à prendre ses marques mais surtout 2995 kms à profiter !

Repartir en Ecosse serait une nouvelle fois l’occasion de jouir de lieux et de paysages escarpés, de rencontres fortuites avec des Ecossais toujours bienveillants, et de poursuivre la visite des pubs typiques du pays.

 

Affaire à suivre…avec Keltic Van

 

 

 

 

 

 

 

Jersey, l’enchanteresse…

Où ? : Jersey

Quand ? Dernière semaine de Juin 2015

Nombre de personne ? 2 adultes et 2 enfants

Kilométrage ? : 1290 kms en van aménagé

 

Un couple de Perros Guirec et leur deux garçons de 6 et 8 ans nous ont loués un #California T5 afin de visiter #Jersey, petite île anglaise située à 20 kms de la côte Française. La maman a voulu nous raconter son voyage et aussi son expérience en van aménagé.

C’était après avoir surpris une conversation entre mes deux confrères concernant l’ouverture récente d’une entreprise de location de fourgons aménagés pas très loin de Perros Guirec que m’était venue l’idée d’offrir à mon époux pour son quarantième anniversaire une location  d’un de ces van aménagé dont on entend tant parlé.

Je l’avais surpris à plusieurs occasion s’agiter lorsque nous croisions un de ces véhicules et je vous avoue ne pas trop comprendre à l’époque l’intérêt qu’il pouvait porter pour ces maisonnettes ambulantes . Mais mon but étant de lui faire plaisir, j’ai osé braver mes angoisses et prendre le risque de m’aventurer avec lui et les enfants en vacances dans un de ces vans aménagés soit disant géniaux ! Il y a beaucoup de passionnés de ces fourgons et j’espérai aussi pouvoir en percer le mystère.

Jour J ! Nous sommes arrivés bien à l’heure à notre rendez-vous et même plutôt bien en avance chez Keltic-Van. Mes trois gaillards s’étaient levés aux aurores et s’était bien la première fois que j’observai un tel phénomène ! Quelle excitation !

Nous avons patientés bien sagement enfin pour ma part surtout !, le temps que l’hôtesse finisse la démonstration du van aménagé avec ses 3 clients précédents, 3 jeunes surfeurs dont une jeune femme. Ils partaient du côté de Hossegor sur la côte Landaise j’avais cru entendre.

Après avoir rangé les affaires dans le fourgon aménagé qui m’a agréablement surprise par le nombre de ses rangements multi-fonctionnels, nous avons filés droit pour saint Malo afin d’embarquer dans le ferry qui nous attendait pour une petite heure de traversée afin de nous déposer sur ce petit bout d’Angleterre.

Dés les premiers instants passés sur l’île, j’ai su instantanément que Jersey allait me plaire ! Le soleil était au rendez-vous, une végétation exubérante et des fleurs, des fleurs à profusion ! Tant d’exotisme si proche…

C’est alors que notre voyage à commencé à prendre forme. Nous avons roulé jusqu’au Nord de l’île et nous y sommes attardé deux jours et deux nuits. Ravissants petits ports nichés ici et là, petites grèves au charme fou ! Découvertes ma fois bien sympathique… Le château de Mont Orgueuil qui surplombe le port de Gorey nous a ravis !

Puis nous avons poursuivis notre voyage vers le Sud. Nous avons eu un petit coup de cœur pour le coté Ouest et avons décidé d’y consacrer le reste de notre séjour. Nos deux frimousses ont insistés pour stationner le van aménagé chaque soir face à la plage se saint Ouen qui s’étend sur plusieurs kilomètres. Ainsi ils ont pu inlassablement assister aux spectacles des surfeurs qui glissaient sur les vagues jusqu’à tard le soir.

Nous avons été surpris par le nombre d’activités possible que propose cette petite île. C’est un paradis pour les passionnés de fleurs, d’ornithologie, de randonnées à pieds ou à cheval, de sports nautiques, de vélo…. Chacun y trouve chaussure à son pied. Et quel accueil !

Après recommandation nous sommes allés dejeuné chez « Hugo’s », c ‘est un restaurant qui se trouve à deux pas de la célèbre  » King street « , connue pour le lèche vitrine et ses pubs où on se sent comme à la maison ! Nous y sommes allés déjeuner deux fois et ainsi contenter l’estomac de mes 3 ogres et le palais de maman ! Au bout de la rue, Bruno’s Backery où vous trouverez de délicieuses pâtisseries locales pour le goûter des enfants et des parents ! Au diable les sacrifices !

Ces vacances en van aménagé furent pour toute la famille un enchantement et pour moi un bouleversement ! Moi qui ne cherchait satisfaction que dans le luxe et le confort des grands hôtels et dans les contrés les plus éloignées ! J’étais loin de m’imaginer que des vacances en fourgon aménagé et à seulement à quelques kilomètres de la maison me comblerait autant !

Nous n ‘avions jamais jusque là autant échangés, partagés, rit !.

J’ai trouvé une sérénité qu’y mettait jusque là inconnue grâce à la nature qui m’a « domptée ».

J’ai gouté pour la première fois au réveil enchantée par le chant des oiseaux.

J’ai adorée les soirées accompagnées du frissonnement des plantes.

J’ai appris le ciel, le parfum de la nature.

Il en faut si peu…

 

Merci !

 

 

 

 

 

 

 

 

van

Côte Ouest, Dordogne en VW T6 California…

Où ? : la côte Ouest et Dordogne

Quand ? : vacances d’été 2016, 3 semaines

Nombre de personnes ? : 2 adultes et un bébé de 7 mois

Kilométrage ? : 2200 km en VW California T6 Coast

 

Un jeune couple Brestois et leur bébé de 7 mois nous ont loués un van. Olivier nous raconte son roadtrip et vous donne de bons conseils si vous aussi vous voulez tenter l’aventure !

 

Partir en vacances avec un jeune bébé n’est pas chose facile. Le concept du van aménagé nous a tout de suite séduit car cela permet de pouvoir découvrir de nouveaux paysages presque tous les jours tout en ayant un endroit où dormir et manger de manière plus que confortable.

L’idée de ce roadtrip était de partir de Brest, de descendre jusque Arcachon puis de remonter petit à petit, en voyage itinérant pendant  trois semaines.

Pour préparer ce roadtrip, nous avions contacté KelticVan quatre mois avant notre départ. Pour une première expérience en van aménagé, en plus avec un bébé, il était nécessaire de bien planifier ce voyage. Les échanges avec KelticVan étaient très agréables : les réponses par mail sont rapides et ils sont toujours à l’écoute et donnent de bons conseils.

Une fois sur la route, un roadtrip de trois semaines peut parfaitement s’improviser contrairement aux préparatifs.Bien que les #VW California T6 soient spatieux, il était nécéssaire de prendre le strict minimum. D’autant que les affaires du bébé prennent beaucoup de place : entre le couffin, la poussette et le petit siège à bascule, il faut bien s’organiser. Ace sujet, pour un bébé de cet âge, un couffin en osier fait parfaitement l’affaire. Et ça ne prend pas trop de place.

Ce roadtrip était également de faire un peu de #kitesurf si les conditions étaient réunies. Il fallait donc embarquer une aile de kite de 13m2, une barre, une pompe, un harnais, une combinaison et une planche…

Le jour du départ, nous sommes arrivés chez KelticVan avec notre propre voiture (remplie à bloc) pour prendre connaissance avec notre prochain lieu de vie pour les trois semaines à venir. Acceuil très cordial et très pro de KelticVan.

Direction le #Sud et #Arcachon plus précisément. Mais sur la route nous avons voulu découvrir la #Dordogne. C’est un des avantages du van aménagé, on change de plan quand on le souhaite. Pour les pauses déjeuner, il suffit de quitter la route, trouver un champ bien dégagé, se garer proprement, sortir le store, la table et les deux chaises. Rien de plus simple, mais c’est toujours aussi agréable !

La Dordogne en van aménagé fut une trés belle découverte. C’est une région qui a l’avantage d’être moins touristique que celles qui sont au bord de mer donc on circule aisément et on dort où l’on veut, sans être dérangé. A ce sujet, pour trouver un endroit où dormir, pensez à télécharger l’application park4night qui permet de partager des coins sympas pour se reposer en camping-car, fourgon aménagé et van.

Le VW California T6  se conduit presque comme une voiture, on en oubli la taille. Parfaitement équipé (radars de stationnement avant et arrière), climatisation, Bluetooth… Bref, c’est ultra confort. Garés prés des salins de Arcachon, nous avons mis en œuvre le toit rétractable pour pouvoir dormir bien confortablement sur un sommier à lattes. Réveillés par les chasseurs qui profitaient de l’ouverture de la chasse aux canards, le jour même à 06h00, nous avons pu profiter d’un beau lever de soleil au petit déjeuner. Garé prés d’un spot de kite, il a été possible de profiter d’un magnifique après-midi de kite.

Le VW California, où parfaite alternative au camping-car classique, est un véhicule tout à fait discret (lorsque le toit n’est pas relevé bien entendu). On peut donc dormir sans crainte dans des lieux normalement interdits aux camping-car : la banquette arrière se déplie pour vous offrir un deuxième lit.

Après un passage éclair sur Bordeaux pour découvrir cette magnifique ville, nous nous sommes dirigés vers l’ile d’Oléron pour cette fois s’installer dans un camping pour y prendre une vrai douche. Bien que le VW California T6 offre une autonomie de 30 l en eau, on ne peut pas vraiment se permettre de prendre des douches. Pour cela on peut aussi profiter des douches sur les plages.

En remontant vers #Quiberon, nous avons fait une halte prés de Nantes. Perdu en pleine nature, seuls, dans un champ, nous avons profiter du coucher de soleil pour y prendre notre dîner en toute tranquilité. L’avantage du VW California est de pouvoir préparer de bons petits plats comme à la maison car le véhicule dispose d’une table de cuisson avec deux foyers alimentés au gaz. Et pour conserver les plats, il y a même un frigo !

Pour terminer ce roadtrip, nous nous sommes posés en haut d’une falaise, en face à Camaret sur la presqu ‘île de Crozon. Ici, on y a redécouvert la pluie et le vent que l’on avait parfaitement oublié jusque là ! Mais qu’importe, s’il fait froid dehors, on peut toujours mettre en marche le chauffage intégré dans le véhicule.

 

 

 

L’ Écosse, voyage de l’âme et de l’esprit…

Où ? : Écosse en #kelticvan

Quand ? : 1 ère quinzaine de Septembre 2015, du 7 au 19

Nombre de personnes ?: 3 adultes

kilométrage ? : 2910 kms

Trois étudiants en médecine en quête de sérénité et de grands espaces ; Bastien nous raconte :

A peine débarqués sur la terre ferme Britannique, nous avons été comme catapultés aux portes d’Edimbourg tant la route en Keltic Van nous a été agréable. Nous avons appréciés pouvoir nous détendre ici et là pendant le trajet et nous attabler dans le salon du van autour de  cafés bien chaud !

Tous nos sens en ébullition en découvrant cette ville de « lumière » aux édifices pourtant si sombre de la Old town ; odeur du malt aux passages des pubs, couleurs chatoyantes ou colorées des façades commerciales, rues animées de jour comme de nuit, nous retournerons à Edimbourg

Notre route à continuée à travers ce pays immense, la région des Cairngorms, vallée de Glencoe, les Highlands, les châteaux, ah, ! les châteaux d ‘Ecosse…  Et bien sûr l’île de Skye, pour finir en beauté ; des émotions, des coups de cœur à la pelle ! Là bas on respire à plein poumons…

Nous l’avons bien aimé cette terre d’Écosse, nous l’avons parcourue sous toutes les heures et par tous les temps, sous toutes les coutures aussi, et c’est pas sûr qu’on ait vu le plus beau !

On ne reviens pas intact d’Écosse, encore, encore !!!

 

 

 

road-trip-cap-sizun-bretagne

Le Cap Sizun en fourgon aménagé

Où ?: le Cap Sizun – Finistère (Bretagne)
Quand ?: Weekend du 1er mai 2015
Comment ?: en Kelticvan
Nombre de personnes ?: 2 adultes et 1 enfant

 

A la rencontre du Cap Sizun, de ses légendes et de ses paysages grandioses.

Pendant trois jours, Mathieu et sa famille ont sillonnés le Cap allant de découverte en découverte…

Pour la petite leçon de géographie, Le Cap Sizun est situé à l’extrême pointe du Finistère en Bretagne.

Mathieu nous raconte son roadtrip:

« Après avoir récupérer notre fourgon aménagé, nous avons pris directement la route en direction de la Pointe du Raz.

A notre arrivée, nous avons été sous le charme. C’est un site sauvage et grandiose bordé de falaises qui se dressent face à la mer d’Iroise où l’on peut apercevoir Ile de Sein.

On a pu entendre parler des dictions locaux et leurs histoire comme: « Qui voit Sein, voit sa fin » et également les légendes comme celle de l’Ankou qui troque sa charrette pour la barque des morts.

Quel endroit magique rempli d’histoires et de légendes. A refaire sans hésitation.

Aux alentours, on a pu découvrir de nombreuses plages magnifiques où l’on a pu profiter de magnifiques couchers de soleil, de la plage et y dormir au milieu de la nature.

Sans oublier la visite des villages typiques et des villes avoisinantes comme Audierne.

Une région magnifique que je recommanderais sans hésiter… »